Make your own free website on Tripod.com
LA JAVA DE L'AVEU
Paroles et musique: Honoré Delbouille


Elle avait la moitié d'son âge,
La colorist' de son studio,
Ensemble, ils n'étaient pas très sages,
Dans l'ascenseur, c'est p'têtre un peu idiot.
Il aurait pu être son père:
Poussé par le démon d'midi,
Il aima Fanny,
Alors il en fit
Son héritière.

L'aveu verger, l'aveu verger,
Elle a bien su garder l'oseille,
L'aveu verger, l'aveu verger,
Ah j'voudrais qu'ma veuve' soit pareille.

Il avait la moitié d'son âge,
C'était un simple licencié,
Mais l'bizness des p'tit's images,
Il l'a tout pris dans sa poigne d'acier,
Il lui a dit qu'elle était belle,
Il l'a couverte de baisers,
Et elle a osé
Elle l'a épousé
Le bore aux douelles.

L'aveu verger, l'aveu verger
A présent, c'set lui qui surveille
L'aveu verger, l'aveu verger...
Ah c'que j'aim'rais un' veuv' pareille !