Make your own free website on Tripod.com
LES FEUILLES MOCHES
Musique Joseph Kosma, paroles Delbouille


Mon oncle Ernest me disait: "C'est trop moche,
Vraiment, Spirou, ce n'est plus c'que c'était,
En ce temps-là, y avait le Docteur Poche,
Le Flagada et Bidouille et Violet...
- Non, tu déconn's, lui disait mon grand frère,
Le vrai Spirou, c'est l'cartoon de Pévé,
Puzzoletti, Carine De Brabantère,
Et les Bogros dessinés par Fournier...
- Que le Grand Zorglub vous emporte !
Dit ma grand-mère en l'vant le poing,
Spirou, je n'ai pas oublié,
Hubinon, Sirius et Jijé..."

La même chanson chaque décennie,
On préférait Spirou d'avant.
Alors bonjour la nostalgie
De quand on avait huit ou dix ans.
Y avait l'grand format d'avant-guerre,
Y en a qui disent, c'était l'meilleur,
Avec Superman et Red Rydère
Rob-vel et puis Fernand Dineur...

Jean Valhardi, c'était l'plus chouette,
L'Epervier Bleu et Don Bosco,
Puis Boule et Bill et la Schtroumpfette,
Où sont-ils donc, tous nos héros ?
Mais les éditeurs, ils s'en fichent,
Changer Spirou, c'est leur boulot,
En remplaçant Martens par De Kuyssche,
Ou Patrick Pinchart par Tinlot

Mais les éditeurs, ils s'en foutent,
Ils mettent toujours des p'tits nouveaux
C'est pour ça qu'dans cinquante ans, sans doute,
Spirou d'aujourd'hui s'ra le plus beau